Lasik Paris, glaucome, cataracte
 

Lasik Paris, glaucome, cataracte
Opération yeux Paris
Opération yeux Paris
Opération yeux Paris
Opération yeux Paris
  Lasik Paris, glaucome, cataracte
lasik-glaucome-cataracte-paris
Lasik Paris, glaucome, cataracte
Lasik Paris, glaucome, cataracte

L’œil et la vision


Définition


L’œil humain est l’organe des sens essentiel à la perception du monde qui nous entoure par l’acquisition constante des informations nouvelles que notre cerveau reçoit de notre environnement. Plus de 80% des informations sensorielles que notre cerveau reçoit emprunte la voie visuelle.

 

Pour que la vision soit nette, la cornée et le cristallin doivent focaliser la lumière sur la rétine située au fond de l’œil. Si la lumière n’est pas focalisée correctement sur la rétine, l’image que le cerveau recevra ne sera pas nette. C’est ce que l’on appelle une erreur réfractive. Les lunettes, lentilles de contact, et la chirurgie ont pour but de permettre une focalisation de la lumière le plus près possible de la rétine, permettant ainsi d’obtenir une vision nette.

 

La cornée, l’iris et le cristallin qui sont les 3 éléments majeurs nous permettant de focaliser les rayons lumineux sur la rétine réalisant ainsi une vision nette.


La cornée


Elle est formée de différentes couches successives ayant chacune un rôle dans la transparence de la cornée et dans la qualité de la vision.

 

L’épithélium cornéen. C’est la couche extérieure de la cornée. Son rôle dans la cicatrisation superficielle de la cornée est primordial et garantit la régularité de la surface de la cornée. L’épithélium peut adapter localement son épaisseur de manière à combler les irrégularités éventuelles de la cornée sous jacente.


La membrane de Bowman est une mince membrane sur laquelle repose l’épithélium et qui la sépare du stroma cornéen.
Le stroma cornéen. Son épaisseur est variable selon chacun, atteignant 400 à 600 microns. Lorsque le stroma est gommé par le laser, il ne se reconstitue pas contrairement à l’épithélium. C’est donc cette couche qui sera amincie et remodelée lors de l’intervention par laser pour obtenir l’effet réfractif désiré.


L’endothélium cornéen est la couche la plus profonde de la cornée, en contact avec l’humeur aqueuse. Il sert au maintien de la transparence de la cornée et n’est à ce titre pas directement concerné par les différents procédés chirurgicaux utilisés en chirurgie réfractive.


La chirurgie réfractive par laser modifie la forme et l’épaisseur de la cornée. Ainsi, en aplatissant ou en bombant légèrement la face avant de la cornée, il est possible de corriger un trouble visuel important en refocalisant sur la rétine les rayons lumineux.


L’iris


Il réagit à la lumière en modifiant la taille de la pupille, permettant à l’œil de s’adapter aux changements d’intensité de la lumière.


Le cristallin


Lentille biconvexe située en arrière de l’iris est le second dioptre oculaire majeur de œil. Lors du passage de la vision de loin à la vision de près, par exemple au cours de la lecture ou de toute autre activité visuelle de près, le cristallin va se déformer sous l’action du corps ciliaire, véritable muscle circulaire auquel il est relié par une infinité de petites fibrilles qui forment une sorte de hamac.

Ces minuscules fibres qui forment la zonule entourent en effet l’équateur du cristallin sur 360 degrés. Lors de la contraction du corps ciliaire, la zonule relâche sa traction sur la périphérie du cristallin. La lentille cristallinienne grâce à son élasticité se déforme alors et augmente son pouvoir réfractif. Ceci nous permet sans que nous ne le ressentions de refocaliser automatiquement les images sur la rétine afin d’obtenir une vision nette en vision rapprochée.