Lasik Paris, glaucome, cataracte
 

Lasik Paris, glaucome, cataracte
Presbytie Paris Lasik
Presbytie Paris Lasik
Presbytie Paris Lasik
Presbytie Paris Lasik
  Lasik Paris, glaucome, cataracte
lasik-glaucome-cataracte-paris
Lasik Paris, glaucome, cataracte
Lasik Paris, glaucome, cataracte

Presbytie


La presbytie


La presbytie se définit par la perte progressive de l’accommodation, c’est-à-dire la capacité qu’a l’œil humain de faire la mise au point de l’image pour la vision de près. Commençant habituellement à la quarantaine, elle se stabilise aux alentours de 60 ans.


Qu’est-ce que l’accommodation ?


Le rôle “autofocus” du cristallin permet l’accommodation, c’est à dire la mise au point automatique dans la vision rapprochée.

 

Au cours de la lecture ou de toute autre activité visuelle de près, le cristallin va se déformer sous l’action du corps ciliaire véritable muscle circulaire auquel il est relié par une infinité de petites fibrilles.


Ces minuscules fibres appelées “zonule” entourent l’équateur du cristallin sur 360 degrés. Lors de la contraction du corps ciliaire, la zonule relâche sa traction sur la périphérie du cristallin.
La lentille cristallinienne grâce à son élasticité se déforme alors et augmente son pouvoir réfractif.
Ceci nous permet sans que nous ne le ressentions de refocaliser automatiquement les images sur la rétine afin d’obtenir une vision nette en vision rapprochée.

 

Mais à partir de 45 ans, l’élasticité du cristallin va diminuer progressivement.

 

Cette diminution puis disparition de l’accommodation caractérise la presbytie. Il s’agit d’un processus complexe, évolutif que l’on corrige par le port de lunettes soit en demi-lune, soit à doubles foyers, soit progressifs.

 

A l’âge de la presbytie, seules les personnes présentant une myopie modérée peuvent continuer à lire de près sans accommoder, à condition de ne pas porter de correction optique.