Docteur Marc Weiser

61 rue de Rennes – 75006 PariS

01 45 48 31 13

Docteur Marc Weiser

61 rue de Rennes – 75006 PariS

01 45 48 31 13

La chirurgie réfractive

LA CHIRURGIE DES DÉFAUTS DE VISION

Ne plus vouloir porter de correction optique est une démarche légitime.

La chirurgie réfractive est arrivée aujourd’hui à maturité avec un recul de plus de 20 ans, et des règles parfaitement codifiées. Plus de 150 000 procédures laser sont réalisées chaque année en France, spécifiquement adaptées à la morphologie particulière de chaque cornée, qu’il s’agisse de sa courbure, de son épaisseur, ou de ses micro-irrégularités (encore appelées aberrations).

J’ai été moi-même opéré pour mon plus grand bonheur il y a plus de 10 ans.

Tous les défauts de vision peuvent être à ce jour corrigés chirurgicalement, mais tous les candidats à ce type de chirurgie ne sont malheureusement pas opérables. La décision chirurgicale repose ainsi sur une sélection rigoureuse et le choix de la technique la plus appropriée au cas par cas. La finalité thérapeutique de la chirurgie réfractive ne saurait en aucune manière être d’ordre esthétique, son seul objet étant de soigner toute forme de handicap visuel.

Votre vision est précieuse ; sachez à qui vous la confiez.

LES DEUX ETAPES DE LA CONSULTATION PRE OPERATOIRE

Pour ces deux étapes il est nécessaire de retirer d’éventuelles lentilles de contact : 48 heures avant s’il s’agit de lentilles souples, 1 mois avant s’il s’agit de lentilles rigides (il est possible de les remplacer transitoirement par des lentilles souples qui seront retirées 48 heures avant).

RDV initial

Il est effectué à mon cabinet (61 rue de Rennes – 75006 Paris).

Dans la majorité des cas une dilatation pupillaire sera effectuée, empêchant la conduite d’un véhicule automobile pendant les deux heures qui suivent.

La consultation pré opératoire repose sur un examen complet. Elle inclut bien évidemment la mesure de la réfraction quantifiant avec précision le défaut de vision et l’examen anatomique au microscope du segment antérieur, c’est-à-dire la partie de l’œil chirurgicalement concernée. Elle apprécie la qualité de la surface oculaire et veille enfin à éliminer toute pathologie oculaire associée qui pourrait rendre inutile une éventuelle intervention.

Elle comprend enfin une batterie d’examens complémentaires, en particulier la topographie cornéenne conventionnelle qui visualise l’architecture cornéenne et son pouvoir réfractif point par point, et la pachymétrie qui mesure l’épaisseur cornéenne centrale et périphérique. Certaines architectures cornéennes particulières et/ou des cornées trop minces peuvent ainsi contre-indiquer de manière relative ou absolue une éventuelle intervention.

Bilan personnalisé pré opératoire

Il est effectué à la Clinique de la Vision (131 rue de l’Université – 75007 Paris).

Lui seul permet de valider avec certitude la faisabilité de l’intervention dans le respect des critères de sécurité les plus stricts. Tous les patients ne sont en effet pas opérables ; certains ne le sont pas du tout, d’autres ne sont éligibles qu’à certaines interventions. Dans le cas où le patient est opérable, ce bilan personnalisé permet de définir le choix de la technique opératoire appropriée ainsi que le protocole thérapeutique personnalisé, tous deux garants d’une satisfaction post opératoire maximale.

Ce bilan repose sur une batterie de tests effectués avec des moyens d’exploration ultra modernes, sophistiqués, et constamment mis à jour et/ou renouvelés. La pupillométrie mesure le diamètre pupillaire dans l’obscurité ; elle oriente le diamètre du traitement qui sera réalisé afin de minimiser voire éliminer tout phénomène post opératoire de halo ou d’éblouissement. La topographie d’élévation analyse avec finesse les courbures antérieure et postérieure de la cornée ; cet examen permet de dépister des anomalies infra cliniques de la cornée qui contre-indiquent une chirurgie au laser excimer. L’OCT de segment antérieur (Optic Coherence Tomography) permet de capturer une image tridimensionnelle de l’anatomie du segment antérieur de l’œil et de prendre différentes mesures qui vont guider le protocole thérapeutique (épaisseur cornéenne, profondeur de chambre antérieure, diamètre de l’œil du blanc à blanc, etc.). L’aberrométrie et l’analyse du front d’ondes mesurent avec une précision microscopique, point par point, l’ensemble du défaut visuel de l’œil dans son intégralité, de la cornée à la rétine ; ces mesures permettent de prendre une empreinte biométrique de l’œil qui permettra un traitement selon un mode personnalisé, améliorant ainsi le niveau mais aussi et surtout la qualité de la vision après l’intervention.

Le bilan pré-opératoire en images

Pentacam
Orbscan
Orbscan et zywave
KRW
Oct rtvue
Oct vsiante
Ora
Précédent
Suivant